Le Pardon annuel

Le 8 septembre est la date emblématique du pardon de Notre Dame du Roncier.                                   

Toute la cité est en fête et se pare des couleurs mariales, le bleu et le blanc.

 

Le Pardon se prépare tout au long de l’année

 

La veillée du Pardon Notre-Dame du Roncier… le 7 au soir

Depuis de nombreuses années, les jeunes sont associés au Pardon de Notre Dame du Roncier. Avec des enfants et des adultes, ils assurent l’animation du 7 septembre au soir par une veillée qui rassemble tous les âges. Une veillée intergénérationnelle.

L’équipe (adultes et  jeunes ainés) de la veillée se retrouve dès le début des vacances de la Toussaint pour faire une relecture de la veillée précédente et pour poser des jalons pour la suivante. De mois en mois et pendant les vacances, le scénario se met en place en collaboration avec les uns et les autres… et c’est fin prêt pour le 7 au soir.

Ce n’est pas un « spectacle » mais un beau témoignage VIVANT. Le groupe d’enfants, de jeunes et d’adultes engagé dans le projet donne toute son énergie… le vivre ensemble en Eglise est vécu pleinement tout au long de la préparation de la veillée : Une fraîcheur pour annoncer l’Evangile… Chacune, chacun Pierres Vivantes de l’Eglise…

Le Pardon de Notre-Dame du Roncier… le 8 septembre

Le matin, de nombreux pèlerins arrivent des paroisses environnantes, du diocèse, de Bretagne et d’ailleurs. A 10 h 30, la procession commence sur le parvis de la basilique, emmenée par le suisse, les petits suisses et le porte croix. Les paroisses suivent avec leurs bannières respectives… Vers le milieu s’avance la statue de Notre Dame, entourée d’enfants habillés en petits pages, les séminaristes, diacres, prêtres, les évêques, celui de Vannes et l’invité du pardon pour présider, puis les autorités civiles et le reste de la foule.

Au chant des cantiques, les pèlerins se rendent sur la place St Martin pour la messe pontificale en plein air. Différentes chorales, accompagnées des cuivres, entraînent les chants. Après la pause du midi, la prière du chapelet est organisée. Les pèlerins s’y adjoignent puis les vêpres commencent. Ensuite, les pèlerins se mettent en place pour la procession. Chants et prières se succèdent avec le cantique le plus significatif : « Lys fleuri parmi les épines ».

A l’arrivée, les gens se rassemblent dans la basilique et les rues voisines, sous le carillon assourdissant des cloches et du bourdon. Les évêques bénissent les malades. La statue de Notre Dame est placée dans le chœur, et un fervent « salve Regina » fait vibrer les voûtes. L’évêque donne la bénédiction d’envoi. Notre Dame du Roncier est alors reconduite dans sa chapelle avec un dernier chant qui est dédié « Marie, à toi sans retour. Marie, à toi notre amour ».

 

.

 

 

 

2018-11-04T11:12:34+00:00